La réforme du secteur public par la digitalisation : à l’écoute des citoyens

A

A l’ère du numérique, et en vertu du principe d’adaptation constante de l’Administration, Madagascar est à pied d’œuvre dans la digitalisation des services publics. Cette réforme est un levier essentiel de développement et de modernisation du pays.

Étant donné que les citoyens représentent les utilisateurs finaux de ces services, ils méritent d’être essentiellement informés sur la mise en œuvre de ce grand chantier.

Ce débat public intitulé La digitalisation des services publics : quels avantages pour Madagascar“, initié par le Collectif des Citoyens et des Organisations Citoyennes ou CCOC avec l’appui de l’ Unité de Gouvernance Digitale et du PRODIGY à Ankatso , fut une opportunité pour apporter des éclaircissements au grand public afin de dissiper les doutes et les réticences des citoyens face aux défis socio-économiques de la digitalisation à Madagascar.

Durant ses interventions, le Coordonnateur Général du PREA, entité stratégique et opérationnelle de l’Administration en matière de conduite des réformes, a souligné que la mise en œuvre des réformes repose sur le triptyque « Institution – Technologie – Ressources humaines ».

Les échanges avec le public, principalement composé de jeunes étudiants, ont été très enrichissants car non seulement diverses questions ont été posées, mais des recommandations ont aussi été émises et méritent une réflexion particulière. Ces constats plus que positifs témoignent de l’intérêt des citoyens aux affaires publiques et de leur aspiration à bénéficier de services publics digitalisés améliorant ainsi leur quotidien.